les armes de destruction massive les plus dangereuses classement, top 4 culture

Top 4 : les armes de destruction massive les plus dangereuses

C'est durant la seconde guerre mondiale qu'on découvre la terrible puissance des armes de destruction massive (ADM), ces armes dites non conventionnelles. Nous nous rappelons surtout des bombes nucléaires envoyées par les américains sur les villes d'Hiroshima et Nagasaki, ce qui a obligé les Japonais à capituler et donc mis un terme à la seconde guerre mondiale.
Donc voici les différentes descriptions des armes de destruction massive.

les armes de destruction massive les plus dangereuses

Réalisé par ilyesn le 09/05/2011 Catégorie : Culture Type : texte

Top vue : 40717 fois

N°4. Armes sismiques : Pour commencer, l'arme sismique est réelle ! Il s'agit d'une grosse bombe conventionnelle destinée à exploser dans le sol pour y provoquer une onde de choc bien plus efficace sur les structures lourdes (tunnels, ponts, barrages, bâtiments enterrés...) que l'onde de choc dans l'air provoquée par une explosion en surface. D'un point de vue technique, c'est une bombe à charge pénétrante.

N°3. Armes chimiques : C'est une arme utilisant des produits chimiques, toxiques pour les êtres humains. L'arme peut être létale ou simplement neutralisante, et peut se révéler toxique pour la faune et la flore.
Exemple d'utilisation : le 16 mars 1988, l'armée irakienne a bombardé à l'arme chimique la ville kurde d'Halabja, il y eut plus de cinq mille morts et environ sept mille blessés et handicapés à vie.

N°2. Armes biologiques : C'est une arme utilisant des germes pathogènes destinés à affaiblir les armées ou les populations ennemies par la propagation de maladies pouvant être mortelles ou simplement incapacitantes. Leur potentiel de nuisance est tel qu'elles ont été classées dans les armes de destruction massive. Les armes biologiques comprennent les armes bactériologiques et les armes virologiques.
Accidents bactériologiques : l'usine de production d'armes bactériologiques de Sverdlovsk (actuellement Ekaterinbourg) qui laisse échapper de l'anthrax le 30 mars 1979 ; l'épidémie fait entre 66 et 600 morts selon les sources.

N°1. Armes nucléaires : Elles utilisent l'énergie dégagée par la fission de noyaux atomiques lourds (uranium, plutonium dans le cas des bombes A), par la fusion de noyaux atomiques légers (hydrogène dans le cas des bombes H) ou par une combinaison des deux phénomènes.
Exemple d'utilisation : les bombardements des villes d'Hiroshima et de Nagasaki, entraînant plusieurs centaines de milliers de morts.

Ce site a pour but de vous informer et surtout de vous divertir à travers un système de classement qui vous tient en haleine jusqu'à la première place.